L’huile de coco en cosmétique

Dernière mise à jour : 17 oct. 2021

Je suis certaine que si je te dis « Coco », tu imagines tout de suite l’été, les plages de sable blanc … Et tu sens l’odeur sucrée de la Coco ? 😉 Alors comme l’hiver est là, on va raviver l’été en parlant de l’huile de coco en cosmétique ! Tu peux trouver de la coco sous plein de formes : lait, eau, pulpe… Elle a littéralement envahie nos cuisines et nos salles de bain.

Origine et culture

L’huile de coco vierge est issue d’un pressage à froid de l’albumen frais de la noix de coco. Alors que l’huile de coco raffinée (ou coprah) est une huile issue d’un pressage à chaud de l’albumen séché de la noix de coco. L’huile de coco vierge a de nombreuses utilisations alimentaires et cosmétique. Elle est également proposée comme alternative à l’huile de palme. Il est donc logique que depuis quelques années, son exploitation soit en pleine essor. Les plus vastes surfaces cultivées de cocotiers se trouvent en Indonésie, dans les Philippines, en Inde, en Tanzanie, au Sri Lanka, au Brésil et en Papouasie-Nouvelle-Guinée[1].


Huile de coco : Propriétés & utilisations en cosmétique

L’huile de coco est de couleur blanche à cause de sa teneur en acide palmique. Elle est également solide sous les 20°C et donc liquide au dessus de 20°C. Quand elle se liquéfie, elle annonce donc un peu les beaux jours ! C’est une huile très stable grâce à son potentiel d’oxydation faible. L’huile de coco vierge a une odeur de coco, contrairement à la version raffinée qui est désodorisée. Appliquée sur la peau, elle laisse un film gras. Il faut donc prendre son temps pour bien la faire pénétrer dans la peau.

Une étude conjointe (chinoise, américaine et espagnole) récapitulative parue en 2017 met en évidence les effets bénéfiques de l’huile de noix de coco par rapport à une vingtaine d’autres huiles végétales, par l’application sur la peau pour les maladies de la peau et la restauration de la régulation naturelle de la peau[2] . Cette étude a mis en avant les propriétés antibactériennes, anti-oxydantes, cicatrisantes et réparatrices de cette huile. L’ensemble de ces propriétés en font un ingrédients aux multiples usages !

Ces propriétés anti-bactériennes sont utiles pour les recettes de déodorants qu’ils soient solides ou liquides. Tu peux également t’en servir comme bain de bouche en gardant l’huile une dizaine de minutes en bouche avant de te brosser les dents. (rejette l’huile plutôt dans une poubelle pour éviter qu’elle ne bouche tes canalisations ! ) Elle trouve aussi sa place dans tes recettes de crèmes pour le corps.

Cicatrisante, elle convient aux peaux irritées. L’été, elle est parfaite en soin après solaire. Seule ou associée à d’autres ingrédients, elle peut rentrer dans ta routine estivale ! L’hiver, tu peux l’utiliser pour les soins des lèvres gercées dans tes recettes de baumes à lèvres. En cas de gros rhume, elle peut aussi apaiser les nez gercés !

Grâce à sa solidité sous les 20°C, elle va influer sur la texture de ton produit fini. Elle aura tendance à épaissir tes crèmes tout en les rendant riches. Associée à des beurres, tu pourras créer des textures de type chantilly ou barres de massage qui fondent au contact de la peau. Tu peux également te servir de cette huile comme démaquillant. Comme elle est très grasse, elle enlève très bien le maquillage. Pourtant cette utilisation ne convient pas à toutes les peaux puisqu’elle est classée comme comédogène (elle a tendance à donner des comédons… )

Tu peux aussi te servir de cette huile pour les cheveux et la barbe des hommes ! Elle est parfaite pour les cheveux secs, bouclés, afro … mais convient à tout le monde ! Elle va gainer ta fibre capillaire et l’hydrater. Tu peux t’en servir comme « protection » lors de grosses chaleur puisqu’elle va non pas cuire ton cheveux mais en éviter la déshydratation ! Elle peut également faire partie de ton mélange d’huiles pour tes bains d’huiles. Selon ton type de cheveux et ses besoins, tu peux aussi l’utiliser dans tes shampoings et après-shampoing. Ayant les cheveux bouclés, je ne m’en sers qu’en bain d’huile puisque dans d’autres produits elle a tendance à alourdir mes cheveux.

Les utilisations de l’huile de coco en cosmétique ne se limite pas uniquement aux crèmes et autres soins puisqu’elle est aussi un ingrédient de choix pour la réalisation de savons ! La composition chimique de cette huile lui donne un indice de saponification élevé et un pouvoir moussant important au savon ! Associée à d’autres huiles elle permettra d’obtenir un savon moussant et dur. Un savon réalisé uniquement à partir de cette huile donne un savon dit ménager qui a un fort pouvoir lavant. Ce type de savon peut également remplacer le savon de Marseille après l’avoir relarguer (c’est une technique qui permet de supprimer la glycérine naturellement crée lors de la réaction de saponification).


Comment bien la choisir ?

Si tu te sers de l’huile de coco en cosmétique, choisis la de préférence bio et végane pour ne pas alimenter l’exploitation des singes pour sa récolte… Cette huile est, très (trop ?) utilisée en agro-alimentaire et en cosmétique et il existe des dérives quant à sa qualité et son exploitation. Pourtant, en Europe, cette huile est exotique même si elle a envahie notre quotidien. Ses propriétés cosmétiques en font cependant un ingrédient polyvalent et efficace. Saches que tu peux tout à fait utiliser l’huile de coco vendue au rayon alimentaire de ton magasin. Le prix sera moins élevé que celle de qualité cosmétique bien que les deux soient identiques (les certifications pour une huile de qualité cosmétique sont plus chères que pour de l’alimentaire… On paie donc plus cher pour une huile identique ! )

C’est une huile que j’aime beaucoup utiliser… Surtout pour la réalisation de mes savons ! J’adore la mousse qu’elle produit. Et puis je dois avouer que je suis une grande fan de la chantilly (j’ai même converti mes collègues !).

Te sers-tu de l’huile de coco dans tes soins cosmétiques ? Quelle est ton utilisation préférée ?

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout